Connexion
Hygiène de mon chien : les yeux et les oreilles

Tous droits réservés pour tout support. Reproduction interdite.



Points forts :


. Il  n'est pas nécessaire de nettoyer de façon systématique les yeux et les oreilles de votre chien, s'ils ne sont pas sales et ne coulent pas.


. Si les oreilles sont sales et/ou que le chien s'en plaint, il y a probablement une maladie de l'oreille, et il est préférable de montrer l'animal en consultation à votre vétérinaire. Même chose pour les yeux s'ils sont rouges, coulent beaucoup, ou que le chien semble gêné (clignements…)


. Le lavage d'oreille se fait en massant le conduit auditif après l'avoir rempli de liquide de lavage, afin de faire remonter les sécrétions ; et surtout pas avec un coton tige, qui tasse au contraire les saletés au fond du conduit.


. Il est utile d'épiler les poils qui obstruent l'entrée du conduit auditif, et de couper (ou attacher sur le dessus de la tête) les poils qui tombent devant les yeux, ou a fortiori viennent irriter la surface de l'œil.


. Ces manipulations seront plus faciles, si les chiens y ont été habitués dès leur plus jeune âge.



                    




SOINS DES OREILLES

 

 

L'oreille du chien est faite de façon très différente de celle de l'homme. Le conduit  auditif  est très long et en forme de "L". Cela en gêne l'aération, et favorise l'accumulation du cérumen et secondairement les otites, surtout chez les chiens à oreilles tombantes et/ou à conduits auditifs étroits (par exemple les cockers), ou avec beaucoup de poils dans les conduits auditifs (caniches, entre autres). Il convient donc de vérifier régulièrement l'état des oreilles de votre chien.

 

Dans la plupart des cas, l'oreille du chien est naturellement propre. Si votre chien ne se gratte pas l'oreille, ne secoue pas la tête, et que vous ne voyez pas de cérumen ou autres saletés entre les plis du pavillon et surtout à l'entrée du conduit auditif, qui sont alors propres et roses, tout va bien : des nettoyages réguliers ne sont pas nécessaires.

 

En revanche, si l'intérieur des oreilles est sale, il faut d'abord se demander s'il y a otite ou pas, et présenter votre chien en consultation chez votre vétérinaire. Celui-ci examinera l'intérieur du conduit, jusqu'au tympan, à l'aide d'un otoscope, et pourra vous dire s'il existe une maladie de l'oreille (présence d'un épillet, infection par une bactérie ou une levure, réaction allergique…) qui demande un véritable traitement, ou s'il ne s'agit que d'une production importante de sébum, pour laquelle une simple hygiène de l'oreille sera suffisante. (Photo de gauche : otite érythémato-cérumineuse chez un chien : les plis du pavillon sont très hypertrophiés, squameux et enflammés : il s'agit d'une maladie de l'oreille, et pas d'une simple question de nettoyage).

 

Le nettoyage des oreilles s'effectue sans coton tige (qui enfonce et tasse le cérumen au fond de l'oreille au lieu de le faire sortir !) et à l'aide de produits spécifiques permettant de dissoudre le cérumen sans être irritants. L'entretien des oreilles se fera d'autant plus facilement que le chien est habitué à être manipulé dès son plus jeune âge.

             

En pratique, on soulève le pavillon (photo de droite), et l'on envoie une bonne giclée de produit nettoyant dans le conduit (que l'on remplit à ras bord). Il n'est pas nécessaire d'introduire l'embout du flacon à l'intérieur du conduit auditif, mais celui-ci étant coudé, il n'y a de toute façon aucun risque de léser le tympan. On prend alors le conduit (que l'on sent bien sous la peau) entre deux doigts (photo de gauche), et on le masse assez énergiquement pendant une bonne dizaine de secondes, ce qui a pour effet de faire remonter les saletés. À ce stade, en général, le chien se secoue et vous asperge de produit nettoyant et de cérumen… mais c'était après tout l'effet recherché ! à l'aide d'un morceau de coton ou d'une compresse, on nettoie tous les débris qui restent accrochés au pavillon et à l'entrée du conduit, et on recommence l'opération trois ou quatre fois, jusqu'à ce que le produit de lavage ressorte propre du fond de l'oreille.

 

Il existe de nombreux produits nettoyants aux propriétés différentes. N'hésitez pas à nous demander conseil pour le choix du produit, et pour la réalisation pratique du lavage (à l'occasion d'une consultation vaccinale, par exemple).

 

Certains chiens possèdent un système pileux très developpé au niveau du conduit auditif. Ceci gène l'évacuation des saletés et favorise la macération et les otites. Il est alors conseillé d'épiler les oreilles régulièrement (tout simplement entre deux doigts, ce qui n'est pas douloureux). Raser les poils autour de l'entrée du conduit (photo de droite), diminuera aussi le risque d'attraper des épillets pendant l'été. Là aussi, n'hesitez pas à nous demander de vous montrer comment procéder.

 

Si votre chien à la tête penchée, s'il se gratte les oreilles, s'il se plaint, ou qu'une rougeur, une production normale de liquide, ou une mauvaise odeur apparait au niveau de l'oreille, consultez-nous rapidement.

 

 


SOINS DES YEUX

 


Comme pour les oreilles, il n'est pas nécessaire de nettoyer régulièrement les yeux d'un chien lorsque ceux-ci ne coulent pas. En revanche, si votre chien a les yeux qui coulent, un changement de la couleur du poil ou une accumulation de croûtes à l'angle interne des yeux, à plus forte raison s'il cligne des yeux ou si le blanc de l'œil devient rouge, il est alors important de le montrer à votre vétérinaire.

 

Dans certains cas, ce jetage oculaire aura pour origine une maladie ou une malformation, pour laquelle un traitement sera nécessaire : conjonctivite, canaux lacrymaux bouchés, cils mal placés ou paupières mal formées qui irritent la cornée, etc. Dans les autres cas, il s'agira seulement de petites irritations ponctuelles ou d'une production excessives de larmes, qui relèvent uniquement d'une hygiène régulière.

 

L'entretien des yeux sera plus aisé si votre chien a été habitué à être manipulé dès son plus jeune âge. Il convient d'employer une solution nettoyante oculaire spécifique et de procéder au nettoyage en faisant couler directement un jet doux, de l'angle extérieur vers l'angle intérieur de l'oeil. Essuyez ensuite le surplus qui a coulé sur les poils, et les salissures, à l'aide d'un coton ou d'une compresse.

 

Chez certains chiens, les poils peuvent rentrer dans les yeux, ou gêner le vision : dans ce cas il ne faut pas hésiter à les couper ! On nous objecte parfois que la nature est bien faite, que les poils qui pendent devant les yeux du chien ont "pour fonction" de protéger ces yeux, qui seraient plus fragiles que les autres. Rien de plus faux ! les poils qui rentrent dans l'œil provoquent des conjonctivites, voire des ulcères cornéens ; les poils qui pendent ou rebiquent devant l'œil empêchent le chien d'y voir normalement, et peuvent provoquer des morsures, l'animal voyant soudain surgir à quelques centimètres de ses yeux, une main qu'il n'a pas vu approcher. Donc, soit on attache les poils avec un petit nœud sur le sommet du crâne, (ce qui ne convient pas à tous les styles…), soit on les coupe impitoyablement ! (un exemple ci-dessous).

 

 

Oups ! où sont donc passés les yeux de cette canichette ? (Photo de gauche). Plus sérieusement, on peut penser que cette chienne aura du mal à appréhender son environnement, et pourra avoir des réactions d'agressivité si elle est surprise. Photo de droite : après quelques coups de ciseaux, les yeux sont réapparus !

 

Demandez-nous conseil sur le rythme des nettoyages à effectuer chez votre chien et sur les autres soins pouvant être nécessaire pour ses yeux. Si une rougeur apparaît ou si votre chien garde l'oeil fermé, consultez-nous rapidement.



                                       

© Copyright texte et logo : SCP Vétérinaires Beaufils, Jumelle, Jannot, Lorant

Tous droits réservés pour tout support. Reproduction interdite.