Connexion
Chiens, chats et furets, face à la pandémie de COVID-19

 

 

 

CHIENS, CHATS ET FURETS, FACE A LA


PANDEMIE DE COVID-19

 

(DERNIERE MISE A JOUR LE 24 JUIN 2020)

 

 

Les conséquences de la pandémie de COVID-19


pour les chiens, chats, furets et autres animaux,


et pour le fonctionnement des cliniques 


vétérinaires de Calvisson et de Villevieille.




 

 

 

L'intégralité de l'article se trouve dans la section : Fiches conseils, chiens.

 

Pour y accéder, cliquez ici

 

Le but de cet article est de fournir quelques éléments sur les conséquences de l'actuelle pandémie de COVID-19 pour nos animaux familiers. Les répercussions concrètes sur le fonctionnement de nos deux cliniques vétérinaires, (notamment le déconfinement depuis le 11 mai), y sont également abordées.

 

 

Les points clefs à retenir :

 

- une vingtaine de cas de chats infectés sont décrits dans le monde, (dont un premier cas en France annoncé le 2 mai, et un second le 12 mai 2020), tous vivant avec un(e) propriétaire atteints ou fortement suspects de COVID-19. A mettre en parallèle avec 9 628 658 cas confirmés chez l'Homme dans le monde, dont 197 885 en France ! (chiffres du 24 juin 2020). Ces chats ne présentaient pas ou peu de symptômes, et leur charge virale était très faible.

 

- Des précautions de bon sens sont à respecter : de tout temps, et même en dehors de toute pandémie, il y a des mesures d'hygiène à appliquer quand on a des animaux, comme se laver les mains soigneusement quand on les a caressés et qu'on va passer à table, a fortiori après avoir nettoyé la litière du chat, ou encore ne pas se faire lécher sur le nez par son chien. Et quand on est infecté par le SARS-CoV-2, on adopte les mêmes distances de sécurité et les mêmes gestes barrières avec son chien ou son chat qu'avec ses proches. (Après tout, le chien et le chat sont des proches comme les autres).


- Selon l'Académie Nationale de Médecine :

Dans un foyer où une personne malade a le Covid-19, le risque pour les personnes vivant sous le même toît est bien plus lié aux contacts avec ce malade, qu'avec l'animal de compagnie,

Et Tout particulièrement en période de confinement, l’animal de compagnie est bien plus un ami qu’un danger.




DONC PAS D'EUTHANASIES ET PAS D'ABANDONS !!!!!!!!


Et quand on rentre de dehors, on ne trempe pas son chat dans le gel hydro-alcoolique. On ne rigole pas, ça s'est vu.




NB : petit rappel pour bien suivre : le coronavirus est le SARS-CoV-2. La maladie causée par le SARS-CoV-2 est la COVID-19. Plus d'explications dans l'article de la section chien.



 

En Chine, des masques avaient été bricolés pour les chats bien avant la découverte du chat infecté en Belgique. (Sur la photo de gauche, le chat fait sa petite promenade en laisse). Pas sûr qu'ils les conservent très longtemps ! (Photo de droite : Crédit : Liukov, publiée dans ConsoGlobe. Photo de gauche non créditée).

 

 

© Copyright texte, photos et logo : SCP Vétérinaires Beaufils, Jumelle, Jannot, Lorant, Duchene. Tous droits réservés pour tout support. Reproduction interdite.