Connexion
Données physiologiques sur le chat

Tous droits réservés pour tout support. Reproduction interdite.

 

 

 

Les données indiquées ci-dessous peuvent varier selon la race, l'âge, et l'état de santé et d'excitation de votre matou. En cas de doute, n'hésitez pas à nous demander plus de de renseignements !

 

 

LA TEMPÉRATURE

37,8 à 39,2°C, (mais le plus souvent entre 38 et 39°C), avec une moyenne à 38,5°C.

Attention, le seul moyen de mesurer la température d'un chat est le thermomètre (un bon vieux thermomètre à mercure, ou un thermomètre électronique, ce dernier ayant l'avantage de monter plus vite - ce qui n'est pas négligeable quand le chat commence à cracher et à essayer de s'enfuir).

 

 

 

Après avoir soulevé la queue du chat, le thermomètre doit être introduit d'au moins 2-3 cm dans le rectum, sans forcer, et de préférence après lubrification (en utilisant de la vaseline, un laxatif…)

Estimer que le chat est fiévreux parce qu'il a la truffe ou les oreilles chaudes, ou encore parce qu'on a l'impression qu'il est tout chaud… n'est généralement pas très fiable.

 

LA FRÉQUENCE RESPIRATOIRE :

20 à 24 mouvements par minute, au repos

(beaucoup plus quand il s'agit d'attraper un papillon !)


LA FRÉQUENCE CARDIAQUE :

110 à 140 battements par minute, toujours au repos.

 

Attention, température rectale, fréquences cardiaque et respiratoire, ainsi que la tension artérielle, peuvent être significativement augmentées dans les locaux de la clinique vétérinaire, ou même dès l'entrée dans le panier de transport ou dans la voiture.

 

LE POIDS :

3,5 à 4,5 kg pour un chat européen (nos bons chats de gouttière), les mâles se situant plutôt vers le haut de la fourchette, et les femelles vers le bas.

Pour les autres races (en se limitant aux plus communes) :

Abyssin : 2 à 4 kg

Burmese : 3 à 4,5 kg

Devon Rex : 3 à 5 kg

Forêts norvégiennes : 6 à 11 kg

Maine Coon : 5 à 7 kg

Persan : 4,5 à 6 kg

Sacré de Birmanie : 4 à 5 kg

Siamois : 3 à 4,5 kg

(source : Société Française de Félinotechnie, 1999).

 

 

Notons qu'il peut exister de grandes variations de poids selon le gabarit du matou, et qu'un critère simple, mais efficace, est que l'on ne doit pas voir les côtes, mais les palper facilement.


LA REPRODUCTION :

Puberté :

6 à 10 mois chez le mâle, 6 à 12 mois chez les femelles… mais dès 4 mois pour les minettes les plus précoces !

(En stérilisant une chatte à six mois, on a donc toutes les chances de passer avant les premières chaleurs… ce qui est important pour la prévention des tumeurs mammaires ! plus de détails ici).


Chaleurs :

Fréquence : tous les 14 à 19 jours en moyenne, de janvier à debut novembre. (Certaines chattes - de races asiatiques notamment - ayant des chaleurs plus fréquentes et plus démonstratives que d'autres !)

Durée : 10 à 12 jours en moyenne… ou jusqu'à la saillie ! (chez la chatte, l'ovulation est provoquée par la saillie, les chaleurs s'arrêtent donc après).

Fréquence et durée des chaleurs sont influencées par la saison (de janvier-février à septembre, parfois jusqu'à octobre-novembre), et l'éclairement (les chaleurs peuvent continuer toute l'année avec 12-14 heures (ou plus) de lumière artificielle par jour, tandis qu'on peut observer une disparition des chaleurs avec moins de 12 heures d'éclairage artificiel quotidien).

Retour en chaleurs après mise-bas : 7 à 9 jours, mais généralement retardé par la lactation.

 

Gestation :

60 à 67 jours (le plus souvent 63-65) à partir de l'ovulation, avec 4 à 6 chatons en moyenne (mais parfois beaucoup plus !)

Le nombre de chatons peut être déterminé par radiographie, dans les tout derniers jours de la gestation (photo ci-contre). L'échographie permet de confirmer beaucoup plus précocément la gestation (15-20 jours après la saillie), et d'évaluer l'état de santé des fœtus (voir si le cœur bat, et à quelle fréquence, et si les tissus et organes ont un aspect normal).


Allaitement :

6 semaines, un sevrage précoce étant possible - mais déconseillé, notamment pour des raisons comportementales - à 3 semaines.


LA DURÉE DE VIE :

15 à 18 ans pour un chat d'intérieur

(La correspondance en âge humain - à lire avec du recul ! - est consultable ici).

Les chat(tes) stérilisé(e)s vivent en moyenne plus longtemps que les non stérilisé(e)s, car moins exposé(e)s aux tumeurs mammaires et aux métrites pour les chattes, ou aux conséquences des fugues (accidents de la circulation…) et des bagarres (abcès, contamination par le FeLV et le FIV…) pour les matous.

À titre de comparaison, la durée de vie moyenne d'un chat errant est inférieure à 3 ans. 

photo de gauche : Poutzy, diabétique, opéré d'une tumeur du nez à dix-huit ans… et toujours là, avec ses vingt ans en avril 2014. Ci-dessous, Canelle, vingt ans en mai 2014, photographiée ici à l'occasion de son vaccin : également en grande forme !

 

© Copyright texte, logo et photos : SCP Vétérinaires Beaufils, Jumelle, Jannot, Lorant. Tous droits réservés pour tout support. Reproduction interdite.