Connexion
Comment éduquer mon chaton?

 

Tous droits réservés pour tout support. Reproduction interdite.

 

Chat1.gif

 

 

 

"De leur mère, les chatons apprennent le grand secret : les chats sont les maîtres du monde". 

                                                                                                                 Odile Dormeuil

 

 

 

 

L'education du chaton se fait autour de trois axes principaux : l'acquisitions des autocontroles (morsures et griffures), la propreté, et éviter les destructions par griffades. Elle est moins complexe que chez le chien.

 

 

L'ACQUISITION DES AUTO-CONTRÔLES :

 

Dans la nature, cette acquisition se fait au contact de la mère et des frères et soeurs : Chaton apprend à ne pas mordre et à ne pas griffer trop fort au cours du jeu, sinon maman intervient, et recadre d'un coup de patte (ou autre), le petit délinquant (vidéo ci-dessous). Ces limites à ne pas dépasser, si elles ont bien été acquises, sont intégrées dans le cerveau à l'issue des deux premiers mois de vie. Il ne s'agit donc pas pour le chaton d'une simple éducation par sa mère, mais d'une véritable structuration du cerveau intégrant le contrôle de ses mouvements, les limites à ne pas dépasser, même en présence de stimuli très excitants dans l'environnement. Une fois arrivé à la maison, il s'agit de maintenir cet apprentissage, ou dans certains cas, de le faire acquérir - ce qui n'est pas simple ! il s'agit notamment des chatons sevrés trop tôt ou abandonnés, et qui n'ont donc jamais été éduqués par leur mère (photo de droite).

 

Pour cela, il faut éviter les montées en excitation au cours des jeux, celles-ci ayant tendance à favoriser la perte de controle. Dès que l'excitation atteint un certain stade on interrompt le jeu, pour le reprendre quand le chaton se sera calmé.

Si la montée en excitation se fait très vite, on peut dire "non" d'une voix ferme, et eventuellement donner une petite tape sur le nez du chaton avec un doigt (comme le ferait la mère avec sa patte). Mais attention aux punitions violentes, aux cris, à l'agitation, qui ne feraient qu'augmenter l'excitation du chat, en y ajoutant de l'anxiété, ce qui ne simplifierait pas le problème !

 

Lorsque l'on a affaire à un chaton difficile, qui a une fâcheuse tendance à attraper fermement la main avec ses quatre pattes et à y planter ses dents, il ne faudra jouer avec lui que par l'intermédiaire d'objets, et jamais directement avec les mains. Ainsi, dès que l'on verra Chaton commencer à regarder fixement vos doigts avec les poils du dos qui se hérissent, on détournera son attention en direction d'un objet plus acceptable, comme une boule de papier, une ficelle que l'on agite, ou une souris en peluche. Le but étant qu'après quelques semaines, le chaton fasse la distinction entre les jouets avec lesquels il a le droit de se défouler, et la main dont il doit accepter les caresses sans essayer de l'attraper. Une autre solution, comme indiqué plus haut, consiste à arrêter tout ccontact quand l'animal monte en excitation, à tourner le dos, et à quitter la pièce. On ne reviendra vers lui pour des contacts aussi zen que possible, qu'une fois que le chaton se sera calmé.

 

 

Exemple de bonne acquisition des auto-contrôles chez ce chaton : quoique très excité par les mouvements de la queue de sa mère, on voit qu'il n'attrape jamais celle-ci avec ses quatre pattes, et n'y plante ni ses griffes (pourtant bien sorties), ni ses dents. Quand on voit le regard de la mère, on peut d'ailleurs supposer que si Chaton s'avisait de lui griffer ou mordre la queue un peu trop fort, Maman lui en mettrait une sur le champ !

 

 

L'ACQUISITION DE LA PROPRETÉ :

 

Elle se fait souvent rapidement et facilement, voire spontanément, chez le chaton. Quelques conseils, malgré tout, pour eviter les ratés :

 

- Le bac à litière doit être facilement accessible (pas au fond de la troisième pièce à gauche, au bout du couloir de l'étage). Si nécessaire, pour que le chaton prenne plus facilement ses marques, on peut le cantonner dans un premier temps à une seule pièce (celle où se trouve le bac), avant de lui ouvrir progressivement l'accès à toute la maison.

- Facilement accessible ne veut pas dire dans la buanderie à côté de la machine à laver, ou au milieu du couloir ! Le bac doit se trouver dans une endroit calme, ou Minou pourra faire ses besoins sans être dérangé, et sans avoir l'impression que toute la famille le regarde. Il y a certains chats que ça ne dérange pas… mais d'autres que ça dérange !

Il vaut mieux, également, que le bac ne soit pas juste à côté de la gamelle de croquettes.

- Certains chats s'accomodent très bien des bacs couverts, mais il y en a d'autres que ça angoisse ! Donc plutôt commencer avec un bac non couvert, rajouter le couvercle une fois que l'animal est bien habitué au bac, et voir ce qui se passe.

- De la même manière, certains ne supportent pas la litière parfumée, ou tel ou tel type de litière. Donc plutôt commencer avec une litière non parfumée, et qui ne soit pas irritante pour les pattes.

- Le chat est un animal propre et méticuleux, limite maniaque : si vous ne lui nettoyez pas sa litière assez souvent, il ira faire ses besoins à un endroit propre (les coussins du canapé, par exemple). Donc enlever les crottes au moins une fois par jour, et changer la litière très régulièrement, sans attendre que ça déborde ! (comme sur la photo ci-contre…)

- Si on est dans une maison à plusieurs chats, ill faut théoriquement autant de bacs que de chats, voire un bac de plus que de chats, ainsi qu'un bac (au moins) par étage. Evidemment, si tout le monde va faire ses besoins dans le jardin et que les bacs restent obstinément vides, vous pourrez supprimer quelques-uns des dix bacs que vous aviez prévus pour vos neuf chats !

- Le chat est très stimulé par l'odeur de l'eau de javel : au départ, vous pourrez donc en mettre quelques gouttes dans la litière, pour attirer le chaton.

Ce qui veut dire, a contrario, que si votre chat commence à faire ses besoins à côté de sa caisse, il vaudra mieux éviter de nettoyer le carrelage à l'eau de javel, sous peine de voir revenir Minou avec une belle constance, éliminer au même endroit ! Le nettoyage se fera plutôt avec un mélange 50 % vinaigre blanc, 50 % eau gazeuse (Perrier ou Quézac, si l'on veut soutenir les produits régionaux), très efficace pour éliminer les protéines odorantes présentes dans l'urine du chat.

- Et surtout, surtout… en cas de malpropreté, eviter les punitions (comme lui mettre le nez dedans en criant bien fort, avant de lui mettre une rouste), très anxiogènes chez le chat. Quand on sait que l'anxiété est à l'origine de la plupart des problèmes de malpropreté féline…

 

 

… ET LES GRIFFADES !

 

Si Chaton s'attaque aux rideaux du salon ou à la tapisserie du couloir, vous pourrez lui
acheter un griffoir et le positionner bien en vue à proximité de l'objet griffé. A chaque fois que cet animal commencera à faire ses griffes ailleurs, il faudra le rediriger vers le griffoir. On pourra rendre ce dernier plus attractif en frottant un noyau d'olive dessus. (C'est une odeur qui plaît beaucoup aux chats). Inversement, si vous avez l'intention de vivre avec des chats, évitez les rideaux ou les tapisseries à fines rayures verticales… parce que ça s'appelle tenter le diable !

 

Et comme pour les problèmes de malpropreté, évitez les punitions en cas de griffade intempestive ! c'est plus qu'inutile, contre-productif. Votre chat vous fuira, vous n'aurez plus aucune relation avec lui, et punition après punition, il fera de plus en plus de marquage urinaire, fécal, et par griffades.

 

 

ET AUSSI…

 

quelques règles à respecter pour votre chat se sente bien chez vous :


- Croquettes à volonté sauf en cas de problème de poids. Explications ici.

- Ménager un endroit calme, de préférence en hauteur, où le chat puisse reposer en toute tranquilité. Plus d'infos ici.

- Faire en sorte que le milieu de vie de votre chat soit le plus proche possible de celui dans lequel il a passé ses premières semaines : en gros, ne pas séquestrer dans une pièce fermée un chaton né semi-sauvage dans la nature, et inversement ne pas larguer dans un jardin, à côté de la cour d'une école, un chaton né en appartement, d'une mère ayant toujours vécu en appartement ; certains s'adaptent, d'autres non.

- Si le chats ne sort pas (photo de droite), surtout si, comme on vient de le dire, il est né à l'extérieur, enrichir au maximum son environnement : jouets, mobiles qui tournent au plafond, arbre à chat, fontaine à eau… (très important, la fontaine à eau).

- Eviter de changer la tapisserie, les rideaux et la disposition des meubles chaque quinze jours : le chat est un animal territorial, et il a déposé ses phéromones un peu partout. S'il ne les retrouve plus, ça va le stresser ! Plus d'explications ici.

- Eviter les punitions - on l'a dit et répété.

- Bien se renseigner avant de prendre un autre chat ou un chien. En effet, le chat étant un animal territoirial plutot solitaire, toute introduction d'un nouvel animal, qui vient désorganiser son territoire, peut être très perturbante.

 


Pour plus d'information n'hésitez pas à nous demander conseil !


                                        

© Copyright texte, logo et photos (mais pas la vidéo du début) : SCP vétérinaires Beaufils, Jumelle, Jannot, Lorant. Tous droits réservés pour tout support. Reproduction interdite.