Connexion
Le chat malpropre

 

Tous droits réservés pour tout support, reproduction interdite.

 

 

             



Si tu veux être heureux, cache ta vie comme un chat cache sa crotte.

                                                                               (Proverbe égyptien)



MAIS POURQUOI DONC CE CHAT EST-IL SALE ???

 

Le chat a la réputation justifiée d'être un animal naturellement propre : dès son arrivée à la maison, le chaton va faire ses besoins dans le bac à litière et les recouvre consciencieusement, le plus souvent sans qu'on ait eu besoin de le lui apprendre. Il passe une grande partie de la journée à se toiletter, ne se roule pas dans tout ce qui sent mauvais comme peut le faire un chien, etc. La surprise et la déception n'en sont que plus fortes lorsque le chat se met à faire ses besoins un peu partout dans la maison.

 

Deux grands groupes de causes peuvent être à l'origine du problème : on rencontre ainsi une malpropreté par élimination, et une malpropreté par marquage.

 


LA MALPROPRETÉ PAR ÉLIMINATION 


Pourquoi ? Il faut d'abord dire que les ancêtres de nos chats domestiques n'avaient pas l'habitude de rentrer dans un bac en plastique équipé d'une litière parfumée, à chaque fois qu'ils voulaient faire leurs besoins. Les chats actuels se comportent ainsi car ils aiment recouvrir leurs déjections, et que la litière leur apparaît tout naturellement comme un support approprié, mais certains chats, qui ne présentent par ailleurs aucun trouble du comportement, ne savent ou ne veulent tout simplement pas utiliser la litière. Les causes possibles sont nombreuses. Soit le chat n'a jamais appris la propreté :
dans ce cas, il a toujours été sale… mais il est probable qu'il ait alors souffert d'un trouble du développement. Ou bien quelque chose ne lui plaît pas dans son bac à litière : il le préfèrerait couvert ou découvert, ne le trouve pas assez grand, ou pas assez éclairé la nuit ; la litière irrite ses pattes, ou a une odeur lui déplaît ; le bac est situé dans un passage où le chat est souvent dérangé, ou au contraire camouflé au fin fond de la maison et difficilement accessible ; il n'est pas nettoyé assez souvent, et déborde un peu… (photo de droite) ; il y a moins de bacs que de chats dans la maison, etc. Enfin, n'oublions pas les infections urinaires qui peuvent donner au chat l'envie pressante d'uriner là où il se trouve, ou créer une association dans l'esprit du chat entre bac et douleur. Un cas particulier est constitué par les vieux chats qui semblent "perdre la tête", et qui sont malpropres par désorientation.

 

Comment ? Le chat malpropre urine "normalement" : il cherche un endroit confortable (tapis, terre…), renifle, gratte le sol, puis s'accroupit et dépose ses urines en flaque. Après quoi il recouvre ses déjections en grattant, et s'en va.

 

Que faire ? Si le chat n'a jamais été propre, il faut l'éduquer, ce qui ne sera pas forcément facile ! rendre le bac attractif (cf plus loin), et le présenter au chat sans pour autant inquiéter l'animal. Si un chat devient malpropre, il convient d'abord d'éliminer la possibilité d'une infection urinaire, par un examen clinique de l'animal et une analyse de ses urines. Si tout est normal, on recherche ensuite ce qui peut déplaire au chat dans son bac : la taille ou le parfum de la litière ? la place et la forme du bac ? les nuisances à proximité ? la fréquence des nettoyages ? On peut aussi rendre le bac plus attractif en y déposant du bois d'olivier ou des noyaux d'olive (les chats adorent !), et rendre les lieux où le chat va uriner moins hospitaliers en y supprimant les tapis, et en les remplaçant par une feuille de papier alu (les chats détestent !) Les vieux chats désorientés font l'objet d'un bilan biochimique et hormonal, et sont traités médicalement.

 

 

LA MALPROPRETÉ PAR MARQUAGE


Pourquoi ?  Les urines du chat contiennent des phéromones, qui jouent un rôle dans la communication entre chats. Les urines servent donc à communiquer, notamment pour marquer le territoire. Les chats mâles adultes, et certaines femelles, marquent beaucoup naturellement. Une fois stérilisé, un chat normalement équilibré n'éprouve plus le besoin de marquer son territoire à tout bout de champ. Ce n'est pas le cas d'un chat anxieux, qui cherchera l'apaisement en retrouvant ses marques odorantes un peu partout où il passe. Les anxiétés liées au territoire (surpopulation, arrivée d'un chat intrus, changements de mobilier…), seront les plus génératrices de marquage urinaire.

 

Comment ? Le chat qui marque ne ressemble pas au chat qui urine : il se met devant un support vertical (mur, meuble), le renifle en soulevant ses babines (flehmen), se retourne avec les pattes raidies et la queue levée et hérissée, envoie un jet d'urine en hauteur sur le support choisi, puis renifle à nouveau et s'en va. Cependant, au fur et à mesure que le temps passe, certains éléments de cette séquence peuvent disparaître, et après quelques mois, le chat finit parfois par uriner au sol comme s'il éliminait simplement. Lorsque le problème est ancien, il faut donc essayer de se souvenir de l'attitude qu'avait le chat lorsque les premiers épisodes de malpropreté ont été observés.

 

Que faire ? La première chose à faire est de stériliser le chat, si ce n'est pas déjà fait : cette simple mesure résoudra la plupart des problèmes de marquage, notamment chez les mâles, en même temps qu'elle supprimera ou réduira le nombre de fugues et de bagarres. Si le problème persiste, une origine anxieuse devra être recherchée. Cela passe par un examen  du comportement  du chat lors d'une consultation comportementale : il faut trouver ce qui rend le chat anxieux, (changements dans l'environnement, arrivée d'un nouveau chat…), et le corriger. Il est souvent utile d'utiliser des médicaments pour aider le chat à reprendre des habitudes normales, et des phéromones pour que l'animal se sente à nouveau apaisé dans son territoire, sans éprouver le besoin de marquer en permanence.

 


QU'EST-CE QU'IL NE FAUT SURTOUT PAS FAIRE ? 

 

Ne surtout pas nettoyer les urines avec de l'eau de javel : ça attire encore plus les chats ! plutôt utiliser un mélange à parts égales d'eau gazeuse et de vinaigre blanc.

 

Ne pas nettoyer frénétiquement la maison tous les jours, de fond en comble ! le chat dépose des phéromones sur le bord des meubles ou des portes lorsqu'il y frotte ses joues ou ses flancs. Si 70 % ou plus de ses marques disparaissent, le milieu n'est plus ressenti comme apaisant par le chat, qui va compenser en marquant, avec ses urines ou ses griffes. Des déménagements rapprochés, ou de fréquents changements de mobilier, de peinture ou de tapisserie, qui perturbent aussi le balisage établi par le chat, peuvent produire le même résultat.

 

Plus les chats sont nombreux dans une maison, plus la probabilité qu'un ou plusieurs d'entre eux se mettent à marquer est forte. On estime qu'à partir de 10 chats dans une maison, on est sûr qu'un au moins se mettra à marquer. Il arrive aussi qu'un chat empêche les autres d'accéder à la litière. Il devrait donc y avoir dans une maison plus de bacs que de chats, répartis dans les différentes pièces.

 

Enfin, se rappeler que les punitions sont généralement inefficaces. Elles augmentent l'anxiété du chat, et l'incitent donc à marquer encore davantage !

                                               

© Copyright texte, photos, dessin et logo : SCP Vétérinaires Beaufils, Jumelle, Jannot, Lorant. Tous droits réservés pour tout support, reproduction interdite.