Connexion
Le reverse sneezing (ou éternuement à l'envers)

 

 

Tous droits réservés pout tout support. Reproduction interdite.



Points forts :


. Le reverse sneezing se présente sous la forme de crises impressionnantes, pendant lesquelles le chien inspire par le nez, bouche fermée et cou tendu, avec un fort ronflement.


. Les crises sont généralement très espacées. Leur origine, rarement grave, reste le plus souvent inconnue. Il est rarement nécessaire de traiter.


. Connaître le reverse sneezing est surtout intéressant pour savoir identifier les crises, et ne pas les confondre avec un problème pulmonaire ou cardiaque, par exemple.






MON CHIEN FAIT LE COCHON !

 

Le reverse sneezing (RS) se présente comme une crise impressionnante, pendant laquelle le chien allonge soudainement le cou, et se met à inspirer par le nez de façon forte et répétéebouche fermée, tout en émettant un ronflement rappelant le grognement du cochon.

 

L'origine du RS est une irritation du nez et du pharynx, qui provoque un réflexe comparable à celui de la toux, associant une violente inspiration à un collapsus du nasopharynx.

 

Dans l'immense majorité des cas, le RS n'est pas quelque chose de grave : les crises ne durent que quelques secondes (maximum une ou deux minutes), elles sont très espacées dans le temps, et le chien est tout à fait normal entre deux crises (absence de toux, d'éternuements, de fatigue, d'essoufflement…)

 

Pourquoi, dans ce cas, se préoccuper de cette "affection", et lui consacrer une page sur ce site ? Essentiellement pour aider à reconnaître le RS grâce au film ci-dessous. Les crises sont très angoissantes pour le chien (qui prend d'ailleurs une expression angoissée), et pour ses propriétaires, impuissants devant leur chien qui "s'étouffe". Leur description de la crise est souvent approximative, et peut conduire à explorer de fausses pistes : problème pulmonaire, cardiaque… Une fois que l'on a reconnu le RS de son chien sur une vidéo, on sait de quoi il s'agit, et le plus dur est fait !

 

 

L'ORIGINE DU REVERSE SNEEZING

 

Toutes sortes de phénomènes peuvent être à l'origine d'un RS : des causes tout à fait ponctuelles (poussière, fumée, courants d'air, brusque changement de température…), ou des causes plus "sérieuses" : une inflammation chronique du nez ou du pharynx (nasopharyngite chronique lymphoplasmocytaire le plus souvent), ou beaucoup plus rarement, un petit acarien parasite des cavités nasales (Pneumonyssoides caninum), voire un polype ou une tumeur.

 

Le diagnostic passe par un examen du pharynx et des cavités nasales du chien (y compris des choanes), grâce à un endoscope, examen éventuellement complété par des biopsies… mais est-ce bien nécessaire ? Certainement pas si le chien fait une crise de RS tous les trois mois. Evidemment, si les crises sont fréquentes (une ou plusieurs par semaine), l'exploration devient justifiée.

 

 

LE TRAITEMENT DU REVERSE SNEEZING

 

Quand la crise se produit, il est généralement conseillé de boucher les narines du chien, et de masser ou gratter sa gorge pour provoquer une déglutition : cela décollerait le nasopharynx collabé, et stopperait la crise. L'efficacité de la technique n'est pas toujours évidente ! De toute façon, la crise s'arrêtera toute seule, en une ou deux minutes maximum.

 

Sinon, en dehors de ces mesures "d'urgence", un traitement est-il nécessaire ?

Comme pour l'exploration, la réponse est non, si les crises sont très occasionnelles.

Si elles sont fréquentes, en revanche, le traitement est justifié. Les corticoïdes stoppent efficacement les nasopharyngites lymphoplasmocytaires. En cas d'échec de ce premier traitement ou de récidive rapide, une exploration plus complète sera nécessaire, et le traitement sera fonction du diagnostic obtenu.

 

Notons que le RS existe aussi chez le chat : il est beaucoup plus rare que chez le chien, mais les crises sont généralement plus violentes, et sont toujours associées à une origine sérieuse.

© Copyright texte, vidéo et logo : SCP Vétérinaires Beaufils, Jumelle, Jannot, Lorant. Tous droits réservés pour tout support, reproduction interdite.